Du web à mon assiette : le cercle vertueux de l’économie locale et solidaire

Du web à mon assiette : le cercle vertueux de l’économie locale et solidaire

L’histoire commence avec l’envie de manger plus sainement et responsable, c’est-à-dire : Bio et local. Mon métier tournant autour d’Internet, j’ai évidemment commencé par rechercher sur le web une AMAP près de chez moi… C’est ainsi que j’ai découvert «le Jardin de la Voie Romaine ».

Cliquez pour accéder à leur page Facebook

« L’insertion professionnelle par le maraîchage

À travers la production de légumes biologiques, le Jardin de la Voie Romaine permet à des adultes de construire un projet personnel et de retrouver un emploi. Ce jardin d’insertion est porté par une association loi 1901. Il fait partie du Réseau Cocagne, qui compte plus de 120 jardins similaires en France. » (source: site du jardin de la Voie Romaine)

.

D’un point de vue personnel, je m’intéresse aux initiatives locales et solidaires visant à renforcer l’emploi et l’économie. Professionnellement, je m’intéresse notamment au concept de web-to-store (« Le web to store désigne l’ensemble des actions et dispositifs utilisés sur Internet pour amener le consommateur dans le point de vente physique » source) et à l’apport du mobile dans le commerce. Voilà donc comment est née l’idée de cet article.

Depuis juillet 2015, j’exerce mon activité de conseil, d’accompagnement et de formation en digital marketing et community management à Guigneville dans le Loiret. Ce qui est bien quand on habite dans la grande couronne (dans mon cas c’est tout comme) c’est que, pour ceux que quelques minutes de transport en plus ne rebutent pas, on peut habiter au calme de la campagne et travailler sur Paris. Et, pour moi, qui dit campagne, dit légumes bio et de saison.

.

Moins de 30 kilomètres séparent le lieu de production des légumes bio de mon assiette


Je n’aime pas perdre du temps quand je fais mes courses, aussi j’utilise l’application E.Leclerc Drive. Je passe ma commande sur smartphone et je récupère mes courses en magasin à Pithiviers). Gagner du temps grâce aux nouvelles technologies n’empêche pas de vouloir manger des légumes bio…

Mais je n’ai pas plus l’envie d’aller sur place chercher mes légumes. Aussi je les récupère chaque semaine sous forme de panier à « La Boulangerie du Sportif » également à Pithiviers (et à retrouver sur Google). Du coup, j’en profite toujours pour faire mon stock de pain puisque je suis sur place, que le patron est extraordinairement sympathique et qu’il fait du bon pain et de bonnes pâtisseries (et accessoirement de bons plats de la Guadeloupe, mais c’est une autre histoire ^^).

.

D’une pierre, trois coups : je récupère mes courses du Drive, mon panier de légumes bio et j’achète mon pain pour la semaine. Et parfois aussi un Pithiviers fondant.

Recette du Pithiviers fondant sur le site de la ville

.

Une économie locale, responsable et solidaire qui fait gagner tout le monde

Résumons :

  1. J’ai découvert le Jardin de la Voie Romaine sur le web. Mon adhésion s’est faite par correspondance.
  2. Le Jardin de la Voie Romaine permet à des personnes de s’insérer dans le monde du travail et/ou de retrouver un emploi à travers la production de légumes bios.
  3. Je récupère mon panier de légumes bios à La Boulangerie du Sportif et c’est là que j’achète mon pain.
  4. Chacun des intervenants contribue ainsi à faire vivre et connaître l’ensemble de cette économie locale via le bouche-à-oreille numérique (chacun des intervenants étant présent d’une manière ou d’une autre sur le web) et physique.

 

Bref, C’est gagnant / gagnant pour tout le monde  🙂

 

 

 

Découvrir le Réseau Cocagne : reseaucocagne.asso.fr

 

 

 

 

Publicités